Chantal Donzé et Raoul Sanchez

Suisse : Chantal Donzé et Raoul Sanchez, deux politiques qui revendiquent leur HPI

Adultes Brèves

En Suisse, Chantal Donzé et Raoul Sanchez sont tous deux candidats aux élections fédérales, dans le canton de Vaud. Ils ne sont pas du même bord politique. Pourtant, ils se lancent dans la démarche commune de revendiquer leur haut potentiel intellectuel auprès des électeurs.

Chantal Donzé et Raoul Sanchez, candidats HPI
Le Conseil national suisse compte 200 députés élus (Photo : Pascal Lauener – RTS.ch)

La démarche semble inédite et étonnante. Elle peut également paraître logique. Ou fumeuse. Au choix… Dans le canton de Vaud, en Suisse, Chantal Donzé et Raoul Sanchez, deux personnalités politiques se présentent tous deux aux élections fédérales. Ils ne sont pas du tout du même bord politique. Chantal Donzé représente le Parti démocrate-chrétien (PDC), au centre de l’échiquier politique national. Quant à Raoul Sanchez, il porte les couleurs de l’Union démocratique du centre (UDC) qui, comme son nom ne l’indique pas, est un parti conservateur et nationaliste. Il penche donc fortement à droite.

Et pourtant, cette femme et cet homme politiques disposent bien d’un point commun. Qu’ils ont d’ailleurs décidé de valoriser dans le cadre d’une démarche commune à l’approche des élections fédérales en Suisse du 20 octobre 2019. Chantal Donzé et Raoul Sanchez sont des individus à haut potentiel intellectuel (HPI).

Chantal Donzé et Raoul Sanchez se sont rencontrés à Mensa

Alors qu’ils ne se connaissaient pas, ils se sont rencontrés par l’intermédiaire de Mensa, l’association internationale de personnes HPI, rapporte le site Internet du journal suisse Le Temps. Désormais, ils se serrent les coudes et communiquent largement sur leur haut potentiel pour convaincre les électeurs. L’objectif des élections fédérales, en Suisse, consiste à obtenir un siège au Conseil national. Ce dernier consitue la chambre basse de l’Assemblée fédérale. Il représente la population du pays, alors que, de son côté, le Conseil des Etats assure la représentation des cantons suisses.

Le Conseil national existe depuis 1848. C’est la constitution fédérale qui l’a instauré. Il compte actuellement 200 députés. Parmi eux, 68 sont élus sous l’étiquettes de l’UDC – comme Raoul Sanchez – soit 34 % des sièges. Ce qui en fait le parti le plus représenté au sein du Conseil. Le PDC compte, quant à lui, 30 députés, soit 15 % du total. Il est ainsi la 4e force au Conseil. Les représentants y sont élus au scrutin proportionnel plurinominal à liste ouverte. Les élections se déroulent tous les 4 ans.

Que pensez-vous de cette démarche ? Le haut potentiel intellectuel représente-t-il un gage d’efficacité politique ? Trouvez-vous pertinent de revendiquer une « particularité » partagée par seulement 2 % de la population quand on cherche à convaincre une majorité d’électeurs ? N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *