Limite maximale du Q.I.

Science & Vie se questionne sur la limite maximale du Q.I.

Adultes Brèves

Science & Vie publie un article dans lequel le magazine se demande s’il existe une limite maximale du Q.I. Les réponses apportées nous semblent quelque peu paradoxales…

Limite maximale du Q.I.
Science & Vie affirme un peu tout et son contraire sur la limite maximale du Q.I. (Photo by Natasha Connell on Unsplash)

Dans un article publié mercredi 4 septembre 2019, Science & Vie s’interroge « Le QI a-t-il une limite maximale ? » Une question à laquelle le magazine répond d’entrée : « Non, le Q.I. n’a pas de limite théorique. » Tout en précisant qu’en pratique, « on n’a jamais relevé de valeur supérieure à 200 ».

Et pourtant, pas loin, nous tombons rapidement sur un lien qui mène vers un autre article de Science & Vie intitulé « Quel est le plus gros Q.I. de tous les temps ? ». Le papier nous apprend que le record est détenu par Terence Tao avec le score de 230… Nous trouvons-nous là face à un paradoxe, une erreur d’échelle ou un mélange de pinceaux de la part des journalistes du magazine ? Toujours est-il que le sensationnalisme n’est jamais loin dès lors qu’on aborde la question du Q.I. Même pour une publication qui revendique son intérêt « scientifique ».

Pas de limite maximale du Q.I. ?

L’article sur la limite maximale du Q.I. présente néanmoins l’intérêt d’apporter quelques explications sur la mesure du quotient intellectuel. Celui-ci détermine « l’écart entre les performances intellectuelles d’une personne et celles de la population à laquelle elle appartient », explique le magazine. Généralement, le Q.I. est évalué par une méthode développée par David Wechsler, un psychologue américain.

C’est la courbe de Gauss qui représente la distribution des scores au sein d’une population donnée. Sa moyenne atteint 100. Elle se situe au milieu de la courbe. Quant à l’écart type, il se fixe à 15. La moitié de la population dépasse la moyenne de 100 et 2,5 % des individus ont un Q.I. qui est supérieur à 130.

Ainsi, plus le quotient intellectuel grandit, plus la probabilité qu’il apparaisse diminue. On apprend dans l’article de Science & Vie sur la limite maximale du Q.I. qu’un score de 145 « n’a de chance d’être dépassé que par 1 individu sur 10 000 ». Pour un Q.I. de 190, la probabilité s’élève même à 1 sur 506 797 346.

Le magazine précise qu’au-delà de trois écarts types, le calcul du Q.I. ne présente plus vraiment d’intérêt. Il ne manque néanmoins pas de conclure que « le hasard ou l’évolution pourraient faire apparaître des intelligences humaines bien supérieures ». Par ailleurs, notre cerveau pourrait être le lieu de nouvelles connexions qui pourraient faire exploser le Q.I. de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *