Z Lab

Rennes : Z Lab, un lieu d’accueil pour les jeunes en phobie scolaire

Brèves Scolarité

L’association Z Lab propose un nouveau lieu d’accueil pour les jeunes phobiques scolaires, à Rennes. Ouvert depuis le 16 septembre 2019, il propose, entre autres, des activités de méditation, de boxe française, de sophrologie et d’arthérapie.

Z Lab
Logo de l’association Z Lab (DR : Z Lab)

A Rennes, en Ille-et-Vilaine (35), l’association Z Lab a ouvert un lieu d’accueil pour les jeunes phobiques scolaires le 16 septembre 2019, rapporte France Bleu. Il s’adresse à des enfants et des adolescents qui ont connu des traumatismes ou été victimes d’harcèlement à l’école. Mais aussi à des jeunes à haut potentiel intellectuel (HPI) qui ne parviennent pas à s’adapter au système scolaire.

Selon les estimations, entre 1 % et 5 % des adolescents français souffrent de phobie scolaire. Ils se trouvent « en incapacité de se rendre en établissement scolaire, du fait d’une anxiété qui les paralyse », résume Sophie Andréo, co-fondatrice et directrice de Z Lab.

Z Lab pour éviter l’isolement des jeunes phobiques scolaires

Le lieu d’accueil que propose l’association permet à ces jeunes de ne pas se retrouver seuls. En effet, ne pouvant pas aller à l’école, ils suivent souvent des cours à distance avec le Cned (Centre national d’enseignement à distance). Mais, leurs parents n’ont parfois pas le temps de les accompagner efficacement. Ce qui génère du stress et, par conséquent, complique encore davantage leur situation.

Au sein de ce nouveau lieu, ils peuvent ainsi participer à des activités diverses : méditation, sophrologie, boxe française, arthérapie… Une quinzaine d’intervenants, de psychologues et d’éducateurs les encadrent. A l’heure actuelle, ces derniers restent bénévoles. Ils accueillent les jeunes tous les jours du lundi au vendredi, au 149 rue de Fougère, à Rennes.

Z Lab facture 290 euros par mois pour un accueil à mi-temps et 410 euros mensuels pour un accueil de 5 jours par semaine. L’association mène actuellement une campagne de financement participatif. Les fonds récoltés lui serviront à acheter des fournitures et du mobilier notamment. L’objectif est fixé à 10 000 euros.

Retrouvez notre dossier sur la scolarité des jeunes surdoués

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *