meilleur accompagnement des élèves surdoués

Québec : un projet de recherche pour un un meilleur accompagnement des élèves surdoués

Brèves Scolarité

Au Québec, un projet de recherche scientifique vise à améliorer les conditions d’accueil scolaire des élèves surdoués. Il est mené par une équipe de chercheurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

meilleur accompagnement des élèves surdoués
La recherche est menée par des chercheurs de l’UQAT (DR : UQAT)

Au Canada, une équipe de chercheurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) mènent actuellement un projet qui vise à instaurer un meilleur accompagnement des élèves surdoués au Québec. C’est le docteur Houria Hamzaoui qui dirige ces travaux. Elle en a d’ailleurs présenté l’avancement courant août, dans le cadre du 23 colloque du doctorat en éducation de l’UQAT, rapporte un article de Radio Canada signé par Thomas Deshaies.

Houria Hamzaoui considère que les recherches scientifiques au Québec ne s’intéressent pas assez à la prise en charge des jeunes à haut potentiel intellectuel (HPI). Selon elle, il est pourtant indispensable de mieux sensibiliser les professeurs et l’ensemble de la communauté éducative. Les professionnels manquent en effet de solutions pour répondre aux besoins de certains élèves HPI.

Le Québec en retard pour l’accompagnement des élèves surdoués

Sur ce point, le Québec serait en retard en comparaison d’autres provinces canadiennes, estime la directrice de l’étude. Elle pointe notamment l’absence de cadre législatif et l’existence de « mythes » dans l’imaginaire collectif québécois. Ceux-ci portent, entre autres, sur la prétendue réussite scolaire systématique des enfants surdoués.

Un constat que l’article de Radio Canada illustre en citant le cas d’une jeune fille surdouée de 15 ans. Elle a connu de grandes difficultés pour s’intégrer à l’école. Elle pleurait avant d’y aller « parce qu’elle n’apprenait pas », raconte sa mère. Cette dernière a rapidement compris que les enseignants n’étaient pas en mesure de lui offrir un accompagnement adapté à ses besoins. Elle ne déplore pas un manque de motivation, mais plutôt un déficit de ressources à la disposition du corps enseignant.

Ainsi, l’équipe de recherche de l’UQAT compte apporter des pistes de réflexion pour régler ce type de problèmes. L’objectif, comme le résume la professeure Hamzaoui, est que les élèves HPI n’aient plus à se cacher ou se sur-adapter pour ne pas être pointés du doigt.

Retrouvez notre dossier sur la scolarité des élèves surdoués

5 thoughts on “Québec : un projet de recherche pour un un meilleur accompagnement des élèves surdoués

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *