Un élève surdoué humilié près de Metz

Lorraine : un élève surdoué humilié par l’équipe éducative de son école

Brèves Scolarité

Le Républicain Lorrain rapporte le cas d’un élève surdoué humilié par l’équipe éducative de son école, près de Metz. Le jeune garçon, en CM2, posait des problèmes de comportement. Malgré son identification en tant que haut potentiel intellectuel, la directrice, sa maîtresse et l’Inspection académique ont jugé bon de le déclasser en CE2, CE1 et même CP pour régler la situation… Une histoire qui démontre tout le chemin qu’il reste encore à parcourir à l’école pour améliorer la prise en charge des élèves intellectuellement précoces.

Un élève surdoué humilié près de Metz, en Lorraine
L’élève surdoué humilié par l’équipe éducative de son école était inscrit en CM2 près de Metz (DR : Google Maps)

Mardi 2 juillet, le site Internet du Républicain Lorrain raconte une histoire plutôt hallucinante. Celle d’un jeune élève de CM2 à haut potentiel intellectuel (HPI) dans une école près de Metz. Le garçon que le journal nomme Pablo – en précisant qu’il ne s’agit pas de son vrai prénom – a connu une fin d’année scolaire 2018/2019 douloureuse.

L’élève a déjà une année d’avance dans son parcours scolaire. Mais il ne sait qu’il est surdoué que depuis cette année. Ce qui explique notamment certains problèmes de discipline dont il fait preuve en classe. « Quand je suis intéressé par ce que dit la maîtresse, c’est-à-dire des choses que je ne connais pas, je suis sage. Mais dans le cas contraire, je m’ennuie très vite. Et c’est vrai que je peux être agité », explique Pablo au quotidien régional.

L’élève surdoué humilié par la directrice, sa maîtresse et l’Inspection…

Un comportement que la directrice de son école, sa maîtresse de CM2 et l’Inspection académique décident de régler… en déclassant le jeune garçon. Ainsi, depuis mai, son emploi du temps prévoit qu’il fréquente une autre classe de niveau inférieur deux heures par jour. L’objectif est de lui éviter de continuer à « se confronter à ses camarades de CM2 », explique une source citée par Le Républicain Lorrain.

Pendant plus d’un mois, le garçon, inscrit en CM2, se retrouve avec des élèves de CE2, CE1 et même parfois de CP. Et ce n’est pas tout puisque depuis début juin, l’équipe à l’origine de cette idée lumineuse a même étendu son temps de présence en classes de niveau inférieur ! Si bien qu’à la fin de l’année, « il y passait tout son temps », s’indigne la mère de l’élève surdoué humilié. Cette dernière a écrit à l’Inspection académique pour exprimer son désaccord. Mais elle n’a pas obtenu de réponse. Au bout de plusieurs semaines de ce traitement, Pablo ne souhaitait plus aller à l’école.

La mère forcée de médiatiser l’affaire pour la régler !

Dans l’article du Républicain Lorrain, le jeune HPI qualifie cette expérience d’« humiliante ». Il raconte que ses camarades plus jeunes dont il a fréquenté les classes contraint et forcé lui demandaient « si c’est parce [qu’il est] un peu bête, un âne, quoi. »

Face à cette situation et à l’absence de réaction, la mère du jeune surdoué a décidé d’alerter les médias. Ce qui a permis de faire bouger les choses. L’équipe éducative de l’école et de l’Inspection s’est réunie jeudi 27 juin. Un rendez-vous au cours duquel elle a décidé de réintégrer le garçon de 10 ans et demi en CM2 jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Le dossier de La Revue du Zèbre sur la scolarité des élèves surdoués

5 thoughts on “Lorraine : un élève surdoué humilié par l’équipe éducative de son école

  1. Vous ne connaissez rien apparemment au système scolaire…………cet enfant n’a pas eu de déclassement, et n’a rien eu d’humiliant…………..il a eu le droit à ce qu’on appelle un emploi du temps aménagé que l’on met en place dans n’importe quelle école en cas de comportement grave d’un enfant, HP ou pas!!!!!! et la mère ferrait mieux de se remettre en question et de discuter avec son fils parce qu’au collège , ils ne seront pas aussi « sympa » , pas d’emploi du temps aménagé, mais un renvoi du collège! …………..arrêtons de laisser tout couler de la part de nos enfants sur le compte du HP, c’est pas comme ça que les enseignants « comprendront » ce profil d’enfants

    1. Bonjour, où, dans cet article, lisez-vous que nous refusons toute punition à l’encontre des élèves HP ? Ce n’est absolument pas le propos. Evidemment qu’il est indispensable de trouver des solutions si un enfant perturbe le fonctionnement d’une classe. Sauf qu’en l’occurrence, la solution mise en place par l’équipe éducative a provoqué un sentiment d’humiliation chez cet élève. Ce que dont sa mère a alerté l’Inspection, sans obtenir de réponse. Il a donc fallu qu’elle médiatise l’histoire pour ça bouge. C’est cela qui pose problème.

    2. Au lieu de rester sur vos croyances dépassées, vous feriez mieux de vous renseigner avant de dire n’importe quoi!

  2. alors le problème ne vient pas du fait qu’ils ne comprennent pas le profil hp le problème vient des profs même qui refusent de modifier leurs programmes vis à vis d’un élève afin de l’occuper. j’ai 63 ans THQI, je n’ai trouver des profs intéressant qu’a partir de la 4ième avant c’était brimades, heures de colles parce que je m’emmerdais en cours a mon époque on avait une seule année de maternelle viré au bout de trois mois car je savais lire et écrire et ce qu’on faisait ne m’intéressait pas. a partir de la quatrième j’ai eu des professeurs qui me proposaient des programmes différents des autres élèves pour m’intéresser, jusqu’en terminale E. pour exemple mon professeur de mécanique ne voulait pas que je réponde en cours pour laisser leurs chance aux autres et me donnait des exercices niveau deuxième année d’IUT de mécanique par contre le prof de math me cassait en permanence en me disant que j’étais nul car j’avais le résultat avant qu’il ait fini d’écrire l’exercice au tableau 4 de moyenne sur l’année, et 18 au bac E réussit avec mention très bien, mes diplomes, bac E avec mention, concours pilote de chasse réussit cependant colonne vertébrale de classe II pas d’aviation, 3 DUT, 3 CAP’et bac pro( menuisier, électricité, plombier) , chef de chantier, conducteur de travaux, architecte DPLG, Maître Bâtisseur en bioclimatique (diplôme canadien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *