AZB

Loir-et-Cher : AZB, une nouvelle association dédiée au HPI à Blois

Adultes Brèves

L’association AZB (Association des Zèbres du Blaisois) a vu le jour, à Blois, dans le Loir-et-Cher le 24 septembre 2019. Son président explique, dans les colonnes de La Nouvelle République, qu’elle vise principalement à réunir les surdoués de la région. Ou plus précisément, ceux « qui se reconnaissent zèbres et leur famille ».

Association AZB
Le siège de l’association AZB se trouve à Blois (Google Maps)

Une nouvelle association dédiée au haut potentiel intellectuel (HPI) vient de voir le jour à Blois, dans le Loir-et-Cher (41), selon La Nouvelle République. Ses fondateurs l’ont baptisée AZB (Association des Zèbres du Blaisois). Ils l’ont créée le 24 septembre 2019, selon Gralon.net.

Cette nouvelle structure vise à permettre aux surdoués de la région de se réunir. L’objectif est de les aider à « être eux-mêmes », explique l’article du quotidien régional. « Aujourd’hui, on repère plus les enfants qu’avant. Etre un zèbre, ce n’est pas une maladie, l’association est là pour offrir une soupape pour les zèbres et leur famille, pour lutter contre le problème majeur que nous rencontrons au quotidien : la frustration, explique Guillaume Faucheux, président d’AZB. Nous sommes frustrés d’être freinés, on a envie d’échanges très approfondis. On est souvent qualifiés de « trop » : trop rapide, trop réactif, trop tout ! ».

L’association AZB pour « ceux qui se reconnaissent zèbres »

Il préside que l’association AZB est ouverte « à tous ceux qui se reconnaissent zèbres et à leur famille. » Les membres se réunissent deux fois par mois, le dimanche. Ils organisent une sortie pour passer du temps ensemble. Actuellement, l’association AZB compte huit familles membres. Ce qui représente une trentaine de personnes.

Il est possible de contacter l’association par téléphone au 06 67 12 00 70 ou par mail à assozebresblaisois@gmail.com. Son siège se situe au 25, rue de la Croix Rouge, à Blois.

Selon, est-ce une bonne idée de créer des structures pour permettre aux HPI de se réunir le temps d’une sortie ? Par ailleurs, l’ouverture de cette association « à ceux qui se reconnaissent zèbres » ne peut-elle pas impliquer certains effets pervers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *