Kashe Quest

Kashe Quest : à seulement 2 ans, elle intègre Mensa aux USA

Brèves

Aux Etats-Unis, l’association de hauts potentiels intellectuels (HPI) Mensa annonce avoir intégré une jeune enfant de seulement deux ans parmi ses membres…

Kashe Quest
Goot Morning America a mis Kashe Quest en vedette (DR : GMA)

Depuis le 29 mars 2021, Mensa compte une nouvelle membre âgée de… 2 ans. Il s’agit de Kashe Quest, une jeune californienne dont le quotient intellectuel (Q.I.) a été mesuré à 146, selon Ouest France qui reprend des informations de Good Morning America.

A seulement deux ans, Kashe Quest intègre donc une association d’individus à haut potentiel intellectuel (HPI). Ce qui, en soit, ne semble pas problématique. Même malgré son très jeune âge. Et même si on se demande ce qu’elle va bien pouvoir y faire à deux ans…

Non, le problème réside plutôt dans la médiatisation de son intégration à Mensa. L’information relayée par de nombreux journaux, d’abord aux Etats-Unis puis désormais dans le monde entier, fait ainsi de Kashe Quest, la nouvelle « petite génie » à la mode. Celle qui établit de nouveaux records de précocité, repoussant encore les limites de l’intelligence humaine.

Difficile, à ce stade, de déterminer qui est à l’origine de la campagne médiatique. Néanmoins, il est aisé de constater que ses parents y participent. IIs ne se gênent notamment pas pour raconter qu’elle connaissait déjà l’alphabet par cœur à seulement 18 mois. Et même mieux, six mois plus tard, Kase Quest maîtrise déjà les noms et la géographie des 50 états américains. Mais ce n’est pas tout. Non. Au même âge, elle est même capable de réciter le tableau périodique des éléments. C’est fascinant. Déroutant. Maintenant, à quoi ça sert ? On sait pas trop. Mais bon, quand même…

Mensa France préfère attendre 7 ans

Sur son site Internet, Mensa France confirme que « les enfants, plus généralement les mineurs peuvent adhérer à Mensa ». L’association confirme toutefois que, dans le pays, « les avis étaient naguère encore partagés » sur le sujet. Et puis surtout, il semble que cela ne sert finalement pas à grand-chose de rejoindre l’organisation si jeune. En effet, si les mineurs y bénéficient d’un tarif réduit, « une grande partie des activités ne leur est pas accessible s’ils ne sont pas dûment accompagnés ». Pour des questions de responsabilités. Et, puis, en France, si Mensa ne se fixe théoriquement aucune limite basse, les responsables de l’association estiment qu’il ne s’avère pas « judicieux d’accepter l’adhésion d’enfants de moins de sept ans ».

Leurs homologues américains semblent nourrir d’autres ambitions. En témoigne l’intégration de Kashe Quest. Elle témoigne clairement d’une volonté de Mensa d’attirer les jeunes dans ses filets. L’association, a d’ailleurs lancé un site Internet spécifiquement dédié aux enfants aux Etats-Unis. Dans ce contexte, on imagine que la campagne médiatique autour de Kashe Quest constitue une opération de communication efficace pour l’organisation.

Et évidemment, nous souhaitons tout le bonheur possible à cette jeune fille. Nous espérons qu’elle parviendra à s’épanouir et ne se laissera pas enfermer dans ce rôle inutile et potentiellement destructeur de petite génie.

1 thought on “Kashe Quest : à seulement 2 ans, elle intègre Mensa aux USA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *