Atypikoo

[Interview] Atypikoo : le réseau social des surdoués francophones

Interviews Travail

Lancé en juin 2019, Atypikoo est un nouveau réseau social gratuit dédié aux « atypiques » francophones. Il regroupe principalement des hauts potentiels intellectuels. Mais aussi des hypersensibles et des aspies. C’est David Boudjenah, professionnel du web depuis de nombreuses années, qui l’a créé. Il répond aux questions de La Revue du Zèbre.

Atypikoo
Atypikoo est un réseau social entièrement dédié aux profils atypiques (Capture d’écran)

La Revue du Zèbre – Comment as-tu découvert que tu es HPI ?

David Boudjenah : J’ai découvert que j’étais haut potentiel suite à une rencontre avec un psychologue. Au départ, lorsque j’entendais parler de surdoués, je ne me sentais pas du tout concerné. Mais j’ai lu le fameux livre Trop Intelligent pour être heureux. Cela été une sacrée révélation. Après sa lecture, je me suis totalement reconnu dans les caractéristiques du HP. Ce que le test de QI a, par la suite, confirmé.

La Revue du Zèbre – Quel est ton parcours professionnel ?

D.B. : Après quelques déboires au lycée – j’ai arrêté l’école après avoir raté mon bac, puis je me suis inscrit en candidat libre – j’ai suivi des études en informatique et en communication. Ensuite, j’ai trouvé un emploi à Limoges, dans une agence web. J’y suis resté pendant 5 années. Puis j’ai commencé à travailler à côté en créant des sites Internet pour des membres de mon entourage. Petit à petit, j’ai commencé a avoir de plus en plus de clients. A tel point que j’ai décidé de quitter mon emploi de salarié pour créer ma propre entreprise. Aujourd’hui cela fait déjà 6 ans que je travaille en tant qu’indépendant sur le web. Je propose des services de création de sites Internet, de référencement, de web marketing, mais aussi du conseil et de la stratégie.

Atypikoo, un réseau social pour atypiques

La Revue du Zèbre – Qu’est-ce qui t’a donné envie de lancer le site Atypikoo ?

D.B. : Lorsque j’ai découvert que j’étais HP, j’ai cherché a échanger avec d’autres zèbres. Je me suis aperçu qu’il existait de nombreux sites, de nombreux forums, de nombreux groupes… Mais que beaucoup de zèbres restaient éparpillés dans la jungle d’Internet ! J’ai aussi constaté que les espaces d’échange qui existaient déjà ne facilitaient pas vraiment les rencontres. Comme c’est mon métier, j’ai eu envie d’apporter ma touche personnelle en créant un site professionnel agréable a utiliser. Comme tout bon HP qui se respecte, je fonctionne à la passion et j’ai un peu lancé ce projet sur un coup de tête !

La Revue du Zèbre – Comment fonctionne Atypikoo concrètement ?

D.B. : J’ai conçu Atypikoo comme un réseau social afin de permettre aux atypiques de se retrouver et d’échanger facilement. Mon idée est de favoriser les rencontres amicales et les rencontres amoureuses. Mais aussi les rencontres professionnelles. Au delà de l’aspect networking que propose le site, il y a un annuaire dédié aux professionnels qui les aide à mettre en avant leur activité. A l’heure actuelle Plus de 200 professionnels se sont déjà inscrits : psychologues, thérapeutes, sexologues, coachs… Cet annuaire vise à permettre aux membres du site de trouver facilement un professionnel à qui faire appel en cas de besoin. Bref, il s’agit d’une sorte de Linkedin pour les hauts potentiels !

Au niveau des fonctionnalités, le site propose de rechercher des membres selon une zone géographique, d’ajouter des membres dans son réseau, d’envoyer des messages privés, de rejoindre des groupes de rencontres et de discuter sur des forums. Je propose, par ailleurs, aux membres de passer un test MBTI lors de l’inscription qui est un outil très intéressant.

« Le site est ouvert à tous les atypiques francophones »

La Revue du Zèbre – A qui s’adresse Atypikoo ? 

D.B. : Atypikoo s’adresse aux personnes atypiques : hauts potentiels (testés ou non), hypersensibles, aspies… Le site est ouvert à tous les atypiques de France ainsi qu’à ceux d’autres pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…). J’ai également pensé qu’il serait intéressant de proposer aux parents d’enfants intellectuellement précoces (EIP) de pouvoir s’inscrire donc ils sont les bienvenus sur le site.

La Revue du Zèbre – Combien d’utilisateurs sont-ils inscrits ?

D.B. : J’ai ouvert le site en juin 2019. Un mois plus tard, je comptais déjà 1 000 utilisateurs inscrits. Donc je suis très heureux de ce départ !

La Revue du Zèbre – As-tu des projets de développement pour Atypikoo ?

D.B. : Pour l’instant, c’est une première version que j’ai développée sur mon temps libre. Au vu des bons retours que j’obtiens de la communauté, j’ai vraiment envie de continuer à m’investir dans ce projet. Je vais ainsi continuer d’améliorer l’interface afin de rendre le site toujours plus fonctionnel. J’aimerais par exemple développer un système de compatibilité basé sur le profil MBTI. Je voudrais aussi proposer des interviews de membres et de professionnels afin qu’ils parlent de leur parcours.

L’inscription est gratuite sur Atypikoo

12 thoughts on “[Interview] Atypikoo : le réseau social des surdoués francophones

    1. Je constate que les réponses à mon commentaire ont été modérées. Je le comprends parfaitement mais j’attends toujours une réponse « moins débile »!

  1. Tiens, une arnaque « zèbre » de plus, lui carrément même pas il veut qu’on ait un QI > 130. c’est quoi son business model? Vendre des sites web non?

  2. *********
    Merci ça fait plaisir… Je pose la question car j’ai un TDAH, et « être chiant » n’est pas un motif valable pour rejeter ce type de neuroatypie.
    Et donc oui, je suis impulsive, mais je suis arrivée à me retenir de ne pas vous insulter, en dépit de m’être fait traiter de chiante…

    Bien à vous

  3. mon petit fils a un QI de 117, et l’école le rejette, le traitant de débile, et la mairie de Montauban
    ne veut pas faire de dérogation, que peut on faire
    d’autre part cette école de Villemade ne le prend qu’ à mi-temps la matin, et il passe en CE1
    IL EST EN SOUFFRANCE il a pris 10 kg il n’a aucun ami;
    il faut absolument le change d’école

  4. Atypikoo c’est le site typique réservé aux atypiques… et aux autres. Bref, à tout le monde et particulièrement à l’institut du doigt mouillé, c’est-à-dire aux auto-diagnostiqués.
    Difficile d’imaginer que son créateur soit lui-même surdoué tant sa vision sur la douance est simpliste et qu’elle se nourrie de clichés consternant.
    On peut voir en outre que l’administrateur censure beaucoup ; cela dénote à la base d’un désire de protéger le site qui est louable, mais aussi d’un conformisme glaçant.
    Il ne faut donc pas s’attendre à des discussions de fond. Le site est dans cette sorte de dictature de la bienveillance qui confine à la niaiserie. Un comble.

  5. Hello,
    Je suis d’accord avec toi Madhater mais je pense tout simplement que David, l’administrateur du site, qui a quitté son emploi salarié pour être freelance sur des créations de site Web et qui ne réagit pas quand on l’interroge sur les bugs du site Atypikoo monétise les « zèbres et atypiques » pour avoir un « stock » de 200 professionnels, soit 31 pages à date du 17/05/20 (à raison de 6 ou 8 par page).
    Personnellement, je n’attache pas une 1ère importance au fait de savoir s’il est surdoué ou pas (même s’il ne partage visiblement pas nos valeurs). Je m’attache plus au fait de ces « soi disant » professionnels qui recherchent des relations amicales/amoureuses voire professionnelles. D’une part, il y a conflit majeur éthiquement parlant à se représenter comme psychologue ou coach et en même temps chercher des relations amicales / amoureuses. D,’autre part, même en recherche de relations professionnelles, je ne suis pas sûre que le fait d’utiliser un site de mise en relation de zèbres soient le meilleur moyen d’y parvenir (toujours éthiquement parlant) ! Pour ça nous avons Linkedin et autres !
    J’ai été exclue évidemment du site quand je l’ai accusé de « mise en danger de la vie d’autrui ».
    Cela me rappelle Jeanne Siaud-Facchin qui se fait de l’argent au travers de son livre et de son centre Cogitoz (à 90€ la séance contre 60€ en moyenne) et qui intervient maintenant dans la revue psychologie positive (probablement parce qu’elle s’est formée en 1 nuit à la psychologie positive !) et maintenant intervient dans la mindfulness.
    Bref, ce sont des opportunistes qui profitent de la sensibilité des « zèbres et tous les autres » (et j’inclus par là tous les autres, sans que l’appelation soit discriminative, bien au contraire, mais inclusive) pour se faire de l’argent.
    C’est pitoyable d’un point de vue éthique mais en même temps nous les laissons faire. Agissez ! Merci

  6. J’ai testé ce site, et son forum, au cours de plusieurs tentative.
    Une ouverte en affichant mon vrai profil, et un autre discète avec un faux profil.
    Le constat est le même :
    on se fait agresser et accabler par un nid d’utilisateurs déjà bien établis et se croyant chez eux.
    A la suite de quoi, on se fait virer au prétexte qu’on s’est fait insulter. Double peine : non seulement on a droit à des attaques ad hominem, mais en plus on devient responsable du fait d’avoir été attaqué.
    Cherchez l’erreur ?
    Pour un site sensé rassembler des HPI/THPI et autres atypiques, je trouve que c’est plutôt à la ramasse.
    De plus, on observe le syndrome de la pensée unique : on est pas autorisé d’avoir des idées divergentes à la majorité sous peine de ban.
    Sans compter les charlatans et autres gourous qui sont libre de s’inscrire ou de partager des croyances malsaines.
    Ainsi que les fameux « Trolls » ayant plus de crédit que les gens honnêtes et sincères/.
    Donc à éviter.

  7. La critique est facile… surtout pour les gens qui ne sont pas TDAH et HP. Pour ma part, je remercie énormément David de m’avoir contactée pour m’inscrire sur son site que je trouve intéressant et qui m’a permis de rencontrer des personnes de tous genres ayant la même problématique existentielle (sans en faire des tartines).
    J’ai 62 ans et 62 ans de mal-être, aujourd’hui je sais que je ne suis pas seule et pour moi ça n’a pas de prix.
    Je ne fais pas de ce site le « Nombril » de ma vie mais il a au moins de le mérite d’exister.

  8. Pourquoi toujours chercher le conflit, le bras armé, ce site est simple d’utilisation reservé aux HPI, qui en théorie ont un esprit ouvert. On peut comprendre que certains HPI on un réel mal-etre, peut de chance qu’ils trouvent la thérapie adaptée et sufisante sur ce site, néanmoins les échanges entre « vrais » HPI ne sont pas des échanges classiques, on retrouve des personnes qui ont un profil proche du sien, c’est assez bluffant et surtout trés interessant.
    Raleurs de tout horizons unissez-vous si vous le souhaitez mais rester loin de ceux qui vivent plus qu’ils n’existent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *