Atypikoo

[Interview] Atypikoo : le réseau social des surdoués francophones

Interviews Travail

Lancé en juin 2019, Atypikoo est un nouveau réseau social gratuit dédié aux « atypiques » francophones. Il regroupe principalement des hauts potentiels intellectuels. Mais aussi des hypersensibles et des aspies. C’est David Boudjenah, professionnel du web depuis de nombreuses années, qui l’a créé. Il répond aux questions de La Revue du Zèbre.

Atypikoo
Atypikoo est un réseau social entièrement dédié aux profils atypiques (Capture d’écran)

La Revue du Zèbre – Comment as-tu découvert que tu es HPI ?

David Boudjenah : J’ai découvert que j’étais haut potentiel suite à une rencontre avec un psychologue. Au départ, lorsque j’entendais parler de surdoués, je ne me sentais pas du tout concerné. Mais j’ai lu le fameux livre Trop Intelligent pour être heureux. Cela été une sacrée révélation. Après sa lecture, je me suis totalement reconnu dans les caractéristiques du HP. Ce que le test de QI a, par la suite, confirmé.

La Revue du Zèbre – Quel est ton parcours professionnel ?

D.B. : Après quelques déboires au lycée – j’ai arrêté l’école après avoir raté mon bac, puis je me suis inscrit en candidat libre – j’ai suivi des études en informatique et en communication. Ensuite, j’ai trouvé un emploi à Limoges, dans une agence web. J’y suis resté pendant 5 années. Puis j’ai commencé à travailler à côté en créant des sites Internet pour des membres de mon entourage. Petit à petit, j’ai commencé a avoir de plus en plus de clients. A tel point que j’ai décidé de quitter mon emploi de salarié pour créer ma propre entreprise. Aujourd’hui cela fait déjà 6 ans que je travaille en tant qu’indépendant sur le web. Je propose des services de création de sites Internet, de référencement, de web marketing, mais aussi du conseil et de la stratégie.

Atypikoo, un réseau social pour atypiques

La Revue du Zèbre – Qu’est-ce qui t’a donné envie de lancer le site Atypikoo ?

D.B. : Lorsque j’ai découvert que j’étais HP, j’ai cherché a échanger avec d’autres zèbres. Je me suis aperçu qu’il existait de nombreux sites, de nombreux forums, de nombreux groupes… Mais que beaucoup de zèbres restaient éparpillés dans la jungle d’Internet ! J’ai aussi constaté que les espaces d’échange qui existaient déjà ne facilitaient pas vraiment les rencontres. Comme c’est mon métier, j’ai eu envie d’apporter ma touche personnelle en créant un site professionnel agréable a utiliser. Comme tout bon HP qui se respecte, je fonctionne à la passion et j’ai un peu lancé ce projet sur un coup de tête !

La Revue du Zèbre – Comment fonctionne Atypikoo concrètement ?

D.B. : J’ai conçu Atypikoo comme un réseau social afin de permettre aux atypiques de se retrouver et d’échanger facilement. Mon idée est de favoriser les rencontres amicales et les rencontres amoureuses. Mais aussi les rencontres professionnelles. Au delà de l’aspect networking que propose le site, il y a un annuaire dédié aux professionnels qui les aide à mettre en avant leur activité. A l’heure actuelle Plus de 200 professionnels se sont déjà inscrits : psychologues, thérapeutes, sexologues, coachs… Cet annuaire vise à permettre aux membres du site de trouver facilement un professionnel à qui faire appel en cas de besoin. Bref, il s’agit d’une sorte de Linkedin pour les hauts potentiels !

Au niveau des fonctionnalités, le site propose de rechercher des membres selon une zone géographique, d’ajouter des membres dans son réseau, d’envoyer des messages privés, de rejoindre des groupes de rencontres et de discuter sur des forums. Je propose, par ailleurs, aux membres de passer un test MBTI lors de l’inscription qui est un outil très intéressant.

« Le site est ouvert à tous les atypiques francophones »

La Revue du Zèbre – A qui s’adresse Atypikoo ? 

D.B. : Atypikoo s’adresse aux personnes atypiques : hauts potentiels (testés ou non), hypersensibles, aspies… Le site est ouvert à tous les atypiques de France ainsi qu’à ceux d’autres pays francophones (Belgique, Suisse, Québec…). J’ai également pensé qu’il serait intéressant de proposer aux parents d’enfants intellectuellement précoces (EIP) de pouvoir s’inscrire donc ils sont les bienvenus sur le site.

La Revue du Zèbre – Combien d’utilisateurs sont-ils inscrits ?

D.B. : J’ai ouvert le site en juin 2019. Un mois plus tard, je comptais déjà 1 000 utilisateurs inscrits. Donc je suis très heureux de ce départ !

La Revue du Zèbre – As-tu des projets de développement pour Atypikoo ?

D.B. : Pour l’instant, c’est une première version que j’ai développée sur mon temps libre. Au vu des bons retours que j’obtiens de la communauté, j’ai vraiment envie de continuer à m’investir dans ce projet. Je vais ainsi continuer d’améliorer l’interface afin de rendre le site toujours plus fonctionnel. J’aimerais par exemple développer un système de compatibilité basé sur le profil MBTI. Je voudrais aussi proposer des interviews de membres et de professionnels afin qu’ils parlent de leur parcours.

L’inscription est gratuite sur Atypikoo

6 thoughts on “[Interview] Atypikoo : le réseau social des surdoués francophones

    1. Je constate que les réponses à mon commentaire ont été modérées. Je le comprends parfaitement mais j’attends toujours une réponse « moins débile »!

  1. Tiens, une arnaque « zèbre » de plus, lui carrément même pas il veut qu’on ait un QI > 130. c’est quoi son business model? Vendre des sites web non?

  2. *********
    Merci ça fait plaisir… Je pose la question car j’ai un TDAH, et « être chiant » n’est pas un motif valable pour rejeter ce type de neuroatypie.
    Et donc oui, je suis impulsive, mais je suis arrivée à me retenir de ne pas vous insulter, en dépit de m’être fait traiter de chiante…

    Bien à vous

  3. mon petit fils a un QI de 117, et l’école le rejette, le traitant de débile, et la mairie de Montauban
    ne veut pas faire de dérogation, que peut on faire
    d’autre part cette école de Villemade ne le prend qu’ à mi-temps la matin, et il passe en CE1
    IL EST EN SOUFFRANCE il a pris 10 kg il n’a aucun ami;
    il faut absolument le change d’école

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *