incluZive : « Il est maintenant temps de travailler à l’inclusion de tous les HPI »

Adultes Entretiens Interviews Scolarité

incluZive est une société que Franck Robert a récemment créée. Elle vise à proposer un accompagnement personnalisé aux adultes et enfants à haut potentiel intellectuel. Son objectif est, notamment, de favoriser l’inclusion de tous les profils. Son fondateur répond aux questions de La Revue du Zèbre.

incluZive
incluZive propose des services d’accompagnement pour l’inclusion de tous les profils de HPI (Photo : StockVault, DR)

La Revue du Zèbre – Quel est l’objectif du projet incluZive ?

Franck Robert : Avec incluZive, j’aide les enfants et les adultes atypiques (surdoués, « dys », TDAH, etc.) à mieux vivre leur quotidien. Nous travaillons notamment ensemble les conditions de leur inclusion à l’école ou au travail. Dans un monde qui doit faire face à sa complexité croissante, la question du lien social est essentielle.

Jusqu’alors, les politiques en faveur de la prise en compte de la diversité se tournaient vers l’intégration. C’est-à-dire l’accueil d’un groupe au sein d’une communauté plus grande. Avec toutes les problématiques d’assimilation et de rejet. La loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées a ouvert un domaine de réflexion sur la participation active de tous dans la vie de la société.

L’enjeu actuel a donc changé. Parce que chacun peut apporter sa contribution dans la marche du monde, il est maintenant temps de travailler l’inclusion. Cela signifie accueillir et valoriser le potentiel de chacun au-delà de ses particularités.

La Revue du Zèbre – A qui s’adresse votre projet ?

Franck Robert : Pour des raisons liées à mon parcours, je m’adresse d’abord aux enfants et aux adultes concernés par le haut potentiel intellectuel (HPI), ou ceux qui suspectent d’être concernés. Mais la qualité de l’inclusion scolaire ou professionnelle se pose également pour toutes les personnes atypiques : TDAH, spectre autistique ou troubles “dys”.

Mon projet consiste donc à accompagner toutes les personnes qui ressentent le besoin de trouver des réponses. Mais aussi toutes celles et ceux qui ressentent que le quotidien n’est pas aussi bien aligné qu’ils le souhaiteraient. Ils comprendront de quoi je parle.

Entretiens, accompagnement, préparation à la prise de parole…

La Revue du Zèbre – Quelle forme prend votre accompagnement ?

Franck Robert : L’accompagnement prend la forme d’entretiens personnalisés. Il dure une heure durant laquelle nous faisons ensemble le tour des questions. Mais également le point sur les prises en charge et les échéances dans la vie de l’enfant ou de l’adulte. Les entretiens peuvent être prévus au coup par coup ou dans une formule plus avantageuse de plusieurs rendez-vous. Parce qu’on peut avoir besoin de réponses rapides juste une fois. Mais on peut également avoir besoin de faire le point régulièrement.

Je sais aussi qu’il est utile d’être accompagné dans les moments importants : réunions, rencontres, conseils de discipline ou équipes éducatives. Comme je connais bien le système éducatif, je peux être présent pour apporter un éclairage plus neutre. Ou pour servir de tiers médiateur.

Pour les adultes, d’autres prestations ponctuelles sont disponibles : accompagnement dans la carrière, aide à la rédaction de courriers professionnels ou préparation à des oraux. Depuis toujours, je travaille dans le respect de valeurs fortes : l’écoute, la justice, la créativité et la solidarité.

Être utile pour les familles en demande

La Revue du Zèbre – Qu’est-ce qui vous a conduit à vous lancer dans la création d’incluZive ?

incluZive
Franck Robert est le fondateur d’incluZive (Photo DR)

Franck Robert : Pendant presque trente ans, j’ai travaillé en collège comme conseiller principal d’éducation (CPE). Puis comme principal adjoint. Pendant ma carrière, j’ai vu monter le besoin en inclusion des élèves atypiques. En premier, la loi de 2005 a ouvert les portes des écoles aux enfants autistes et asperger. C’était un grand défi pour l’école. Puis, la prise en compte des troubles “dys” a accéléré la demande de pédagogie différenciée. Les besoins sont là, les outils existent mais l’institution scolaire rencontre des difficultés pour faire face. J’ai eu envie de me rendre plus utile pour les familles en demande d’accompagnement. Mon expérience de personnel de l’éducation me permet d’aborder l’inclusion et le parcours de l’enfant avec le recul et l’expertise nécessaires.

Il y a peu, j’ai découvert que j’étais concerné par le haut potentiel (HP). Comme pour tous les adultes qui l’apprennent en cours de route, cette information a jeté une lumière nouvelle sur mon parcours de vie, et notamment sur les difficultés qui ont émaillé ces dernières années avec ma hiérarchie. Je me sentais bien seul à l’époque pour faire face à des tensions que je ne comprenais pas. De nombreux sociologues écrivent actuellement sur le management des personnes atypiques. Leurs aptitudes sont un atout pour les entreprises. Comme moi, les adultes zèbres ont besoin de ne pas rester isolés pour comprendre leur quotidien professionnel et prendre leur place au sein de l’entreprise en respectant leurs valeurs. Je leur propose d’être présent pour eux aussi.

incluZive a la recherche de ses premiers clients

La Revue du Zèbre – Combien de personnes sont actuellement accompagnées par incluZive ? De quels types
de profils s’agit-il ?

Franck Robert : incluZive est une toute jeune société et attend ses premiers clients. Elle doit d’abord faire connaître son offre et s’installer dans le paysage des possibles pour les familles d’enfants surdoués et pour les adultes atypiques. Je suis en relation avec de nombreux professionnels du soin et des structures d’accompagnements dans le domaine de la santé. Qui sait ? Mes premiers clients seront peut-être parmi les lecteurs de la Revue du Zèbre

La Revue du Zèbre – Avez-vous des projets de développement pour le futur d’incluZive ?

Franck Robert : Le quotidien des surdoués, et plus largement des personnes atypiques, est un univers que l’on dit solitaire. Pourtant, nous sommes très nombreux et nous apprécions de nous retrouver. La prochaine étape de développement d’incluZive sera de constituer des groupes de parole pour mettre en commun nos épisodes de vie. J’ai également le projet d’organiser régulièrement des événements pour se rencontrer et créer une intelligence collective qui permettra de faire progresser l’inclusion de tous. Seul, on va plus vite mais ensemble on va plus loin.

Le site Internet d’incluZive

1 thought on “incluZive : « Il est maintenant temps de travailler à l’inclusion de tous les HPI »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *