Famille à Haut Potentiel

[Famille à Haut Potentiel] Mathieu et Céline déforment notre espace-temps

Adultes Chroniques

Retrouvez un nouvel épisode de notre série « Famille à Haut Potentiel ». Après la fin du confinement et alors qu’un retour à l’école se profile, Mathieu et Céline oscillent entre ennui et manque de motivation. L’occasion aussi de se remémorer les moments partagés en famille ces dernières semaines.

Famille à Haut Potentiel
Famille à Hait Potentiel : courber l’espace-temps avant le retour à l’école (Photo by Aron Visuals on Unsplash)

[Famille à Haut Potentiel] Les enfants s’éclaboussent gaiement dans la mini piscine installée là il y a quelques jours sur la terrasse. Depuis la fin du confinement les chaleurs estivales sont revenues sur la France entière et notre vie. L’école à la maison a des allures de vacances. Entre les bonbons avalés en cachette, les dessins gribouillés dans la marge des cahiers, les livres ouverts sur l’espace et ses mystères, Mathieu et Céline ont inventé une autre façon de travailler.

Parfois je surprends ma fille le regard en l’air. Mathieu le doigt dans le nez. Parfois je m’emporte quand ils mettent de longues minutes avant de s’installer enfin devant leurs devoirs. En deux mois, jamais nous n’avons réussi à commencer « à l’heure ». J’ai beau les coucher à 20h30 maximum, les matins semblables les uns aux autres, s’étalent et s’allongent. Au petit déjeuner, Mathieu nous parle de sa grande invention. De la façon dont il va créer des protections pour les astronautes en cas de défaillance de leur fusée. Il nous montre ses théories esquissées sur l’un de ses blocs, au levée.

En ce moment, Mathieu n’a plus envie…

Tous les matins je le cherche. Et tous les matins je le trouve. Assis en train de regarder une vidéo sur la physique quantique ou sur les sous-marins qu’il a découverts récemment avec un petit voisin, vraisemblablement HP comme lui.

En ce moment, Mathieu n’a plus envie. Plus envie de faire sa « fiche coccinelle » envoyée par sa maîtresse de CE1. Plus envie de conjuguer ses verbes. De chercher le masculin des adjectifs. Mathieu rêve d’étoiles, de nombres magiques et d’espace.

« Ça y’est. Céline a appris le nombre PI ?, demande-t-il alors que je viens d’expliquer à ma fille comme calculer le périmètre d’un cercle.
Oui tout à fait.
Mais pourquoi vous ne donnez que 3,14 ?
C’est plus facile à retenir, Mathieu, et plus facile pour faire des calculs.

Je vois à ses yeux que mon explication ne lui convient pas, lui qui hier a parlé à son père des fentes de Young.

Céline apprend l’ennui

Apprendre de façon traditionnelle l’ennui, comme beaucoup d’enfants. Céline aussi. Elle qui dévore livre sur livre, a bien du mal à recopier 10 phrases sans bailler. S’il n’y avait pas la promesse de quelques heures de travail tranquilles devant moi et les copains qu’ils vont retrouver – une nécessité existentielle pour un asperger – j’aurais envie de les garder à la maison, mes deux oisillons peu adaptés à l’école traditionnelle ! Comme j’aimerais les laisser, chacun à leur rythme, arpenter les apprentissages nécessaires à leur future vie !

Mathieu et Céline n’ont pas envie de retourner à l’école. Ici, la vie s’écoule entre les bisous, les encouragements et l’exposé sur les trous noirs que la maîtresse de Mathieu lui a donné, pour l’occuper. Nous cherchons entre deux câlins des photos de supernovas, de géantes rouges, des représentations de naines blanches compréhensibles. Je reprends souvent Mathieu sur les notions qu’il veut présenter à ses copains. Le convaincs de « montrer » la déformation de l’espace-temps avec un torchon,. Lui indique d’alléger ses propos, de ne pas parler des trous de verre, de rester dans le sujet…

Mardi 2 juin, ils reprendront le chemin de l’école. Alors nous profitons des quelques jours qui nous restent, de notre déformation de l’espace-temps, dont nous garderons des souvenirs de moments en famille, d’une grande randonnée dans le Vexin, de serviettes de plage étalées au soleil sur l’herbe et de glaces à l’eau “maison” au goût de melon.

Retrouvez tous les épisodes de la série « Famille à Haut Potentiel »

1 thought on “[Famille à Haut Potentiel] Mathieu et Céline déforment notre espace-temps

  1. Génial cet article, on ressent la tendresse, bordée d’exaspération, que je goûte chaque jour sous notre toit…Ce temps de confinement est tellement riche avec nos enfants effectivement inadaptés aux écoles classiques, ou devrais-je dire qu’est-ce que les écoles sont inadaptées à nos merveilleux et précieux enfants !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *