Steve Wamutoka

Covid-19 : Steve Wamutoka, 9 ans, invente une machine pour un lavage de mains sans contact

Brèves

Steve Wamutoka est un jeune kényan de 9 ans, intellectuellement précoces. Après avoir vu un reportage sur l’assemblage des moteurs de voiture, il a eu l’idée de concevoir, sur le même modèle, une machine qui sert à se laver les mains en toute sécurité pour se protéger contre le virus Covid-19. Il en fait profiter les membres de sa communauté rurale et contribue ainsi à réduire les risques au sein de celle-ci.

Steve Wamutoka
Capture d’écran de a vidéo diffusée par agenceecofin.com

Dans un article en date du 3 juin 2020, la rubrique Echo du site d’informations agenceecofin.com rapporte l’initiative d’un enfant intellectuellement précoce au Kenya. Afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19 dans son pays, Steve Wamutoka a développé un système mécanique pour se laver les mains. A seulement 9 ans, il a tenu à contribuer, à sa manière, à la lutte contre la pandémie.

Steve Wamutoka a ainsi mis au point une machine unique. Elle s’actionne en utilisant son pied et délivre un produit désinfectant sans aucun contact avec les mains. Ce système répond ainsi aux normes sanitaires et de protection des individus face au Covid-19. Cette invention pourrait s’avérer très utile dans les régions rurales du Kenya où les habitants ne disposent pas de beaucoup de moyens pour se prémunir de la contagion.

L’idée de Steve Wamutoka lui est venue en regardant un reportage à la télévision. Dans celui-ci il a vu des professionnels assembler des moteurs de véhicules. Le jeune garçon intellectuellement précoce a alors compris qu’il pouvait appliquer les mêmes principes à un équipement destiné au lavage des mains. Sans attendre, il s’est lancé dans sa conception. De son côté son père a supervisé les opérations. Il lui a également apporté son aide pour régler les derniers détails relatifs à la construction de la machine.

Steve Wamutoka explique sa démarche et montre le fonctionnement de son appareil dans la vidéo suivante :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *