Cicada 3301 : l’énigme d’Internet pour les « individus très intelligents »

Adultes Chroniques

En cette période de confinement, l’actualité autour du haut potentiel intellectuel est moins fournie. Alors, nous en profitons pour vous partager un histoire qui pourrait vous intéresser. Il s’agit de l’énigme Cicada 3301 qui a tenu en haleine de nombreux internautes pendant plusieurs années. Elle s’adresse à des « individus très intelligents ». Mais, à ce jour, personne ne sait encore qui en est à l’initiative…

Cicada 3301
Le mystère Cicada 3301 reste encore d’actualité (DR)

C’est encore, à ce jour, l’un des plus grands mystères d’Internet. Lancée 2012, l’énigme Cicada 3301 fait encore parler. Quant à son (ses) auteur(s), il(s) reste(nt) encore non identifié(s).

Tout débute le 5 janvier 2012. Sur un forum spécialisé de 4chan, un internaute anonyme publie l’image visible ci-dessus. Elle est alors accompagnée du texte suivant : « Bonjour. Nous cherchons des individus très intelligents. Pour les trouver, nous avons conçu un test. Il y a un message caché dans cette image. Découvrez-le et il vous mènera sur la voie pour nous trouver. Nous sommes impatients de rencontrer les quelques personnes qui réussiront à faire le chemin jusqu’à nous. Bonne chance. » Le tout signé par « 3301 ».

Cicada 3301 à la recherche d’individus très intelligents

Avec une telle introduction, Cicada 3301 tape dans le mille. Les utilisateurs de 4chan sont en transe. Leur curiosité est piquée. Ils sont prêts à se lancer dans la quête et prouver qu’ils font partie de ces « individus très intelligents » qui passeront le test avec succès. Mais dans quel but au juste ? Est-ce une épreuve de recrutement pour intégrer les équipes d’une prestigieuse entreprise de pointe ? Un moyen pour un gouvernement de trouver des talents pour renforcer ses services secrets ? Ou alors, comme le laisse entendre un épisode du podcast québécois Distorsion, une facétie de Mensa ? Personne ne le sait vraiment…

Toujours est-il que de nombreux internautes s’engagent dans la course. Parmi eux, un développeur suédois d’une trentaine d’années est le premier à franchir la première étape, comme le rapporte Fredzone.org. Joel Eriksson ouvre l’image de Cicada 3301 dans un éditeur de texte. Il y découvre alors un message caché dans le code source : « TIBERIVS CLVDIVS CAESAR says lxxt>33m2mqkyv2gsq3q=w]O2ntk ». Cette mention fait référence au Chiffre de César. Il s’agit d’une méthode de chiffrement. En décalant les lettres de l’alphabet vers la droite ou vers la gauche, on peut ainsi crypter ou décrypter un message. Doté d’une solide culture générale, Joel décide d’utiliser le chiffre « 4 » comme clé. Pourquoi ? Car Claude, cité par le message, était tout simplement le 4e empereur romain.

Codage, cryptographie et culture générale…

Bingo ! Son intuition est bonne. Le développeur parvient alors à décrypter le message. C’est, en réalité, une adresse URL. Il la suit et tombe sur… un nouveau message qui lui indique qu’il s’est trompé ! Dérouté, le geek suédois analyse quand même ce nouveau message. Et il découvre qu’il fait en fait référence au logiciel Outguess. Celui-ci est utilisé pour la sténographie. Alors, en ouvrant la première image de Cicada 3301 avec ce logiciel, il y découvre un nouveau lien qui pointe, lui, vers le site Internet Reddit. Plus précisément sur un sujet qui donne de nombreuses informations sans logique apparente. Avec, au milieu de ce fouillis, des suites de nombres en langue maya. Mais aussi des références à la légende du Roi Arthur, du Saint Graal et des Chevaliers de la Table Ronde.

Grâce à ces informations, il obtient un numéro de téléphone. Il appelle et tombe sur une nouvelle énigme de Cicada 3301 qui lui demande de trouver trois nombres premiers, dont 3301, dans la première image postée sur 4chan. Facile, les deux autres nombres sont la hauteur et la largeur de cette illustration, exprimées en pixels. En multipliant ces trois nombres et en ajoutant « .com », il obtient une nouvelle adresse URL qui mène vers une nouvelle image. Ouverte une nouvelle fois avec Outguess, elle laisse apparaître le message suivant : « Vous avez été suffisamment bon pour arriver jusqu’ici. La patience est une vertu. Revenez à 17h00 lundi 9 janvier 2012, UTC ».

14 coordonnées GPS à travers le monde !

Joel patiente. Quand vient le jour J il découvre sur cette même URL une liste de 14 localisations à travers le monde. Elles sont définies avec précisions par des données GPS et pointent vers des villes aussi éloignées que Miami, Séoul, Hawaï ou encore Paris. Alors, il décide de partager ses découvertes avec d’autres internautes. Ensemble, il s’organisent et se rendent compte qu’à chacun des points mentionnés, se trouvent des affiches avec des QR Codes. Lesquels renvoient vers d’autres images et d’autres énigmes à déchiffrer. Patience, abnégation, compétences informatiques et culture générale… Il est clair que le mystère Cicada 3301 est un véritable défi intellectuel !

Les étapes suivantes se déroulent sur Tor, un navigateur Internet qui permet d’accéder aux URL en « .onion » du Deep Web. Joel met plus de deux semaines à résoudre toutes les nouvelles énigmes de Cicada 3301. C’est malheureusement trop long… Et il ne parvient pas à ouvrir la dernière porte du défi à temps.

Qui est Cicada 3301 ?

En parallèle de la quête, de nombreux internautes ont tenté d’identifier qui se cache derrière Cicada 3301. Mais, à ce jour, personne n’y est parvenu. A priori, étant donné la complexité des défis et au regard, notamment, de la dissémination des 14 codes, il s’agit d’un groupe d’individus qui dispose de moyens importants.

Mais ce qui nourrit encore aujourd’hui le mythe de Cicada 3301 est le fait que ces énigmes reviennent régulièrement. Après celle de 2012, d’autres ont été relancées en 2013, 2014 et 2016. Car, il faut le préciser, le cicada est un insecte qui ressemble à une cigale et présente, parmi ses caractéristiques, la capacité de se faire oublier pendant plusieurs mois, voire plusieurs saisons, pour tromper ses prédateurs et ainsi les affaiblir. Aussi, en tenant compte de cette référence, on peut légitimement considérer que le mystère Cicada 3301 n’est pas encore éteint. Mais seulement en sommeil. Histoire certainement de tester la patience et la motivation des chevaliers modernes de la Table Ronde, partis dans une quête infinie du Saint Graal.

9 thoughts on “Cicada 3301 : l’énigme d’Internet pour les « individus très intelligents »

  1. Une question qui mérité analyse:
    Partout je lis que la raison de ces défis était de trouver « des individus très intelligent », affirmation qui porte à réflexion.
    Cette affirmation est très peu réfléchie (volontairement ou involontairement), car cantonner les personnes aux grandes capacité intellectuelle dans le seul domaine du cryptage informatique ou de l’informatique en général est une grosse erreur. Simple contre exemple, Léonard de Vinci ne connaissait rien de l’informatique mais on s’accorde à le qualifier de génie.
    En partant du principe que toute personne a haut potentiel est capable de concevoir que l’intelligence s’exprime dans de nombreux domaines, réduire l’intelligence au seul champs de l’informatique est la marque d’un esprit étriqué qui ne peut imaginer au delà des limites de ses connaissances propres. Ceci me donnerait à croire que cette affirmation ne vient pas directement des personnes ayant créer ces défis, ce qui voudrait dire qu’il y a différents groupes « d’architectes » de ce jeu d’énigmes informatiques et que l’action est répartie selon la tache et les capacités. Ou alors, ce qui est moins probable, il y a un besoin de ne pas clamer haut et fort le but recherché qui apparaît explicitement par la nature des étapes et les moyens à employer pour les concrétiser, ce qui est claire pour n’importe qui. Avec un peu de recul, il est évident que le public ciblé sont des personnes aux grandes capacités dans le domaine de la cryptographie avec de bonne capacité de recherche et d’analyse (ce qui donne déjà une vague idée du champs de recherche autour des questions « pourquoi » et « qui »).
    De plus, selon l’interview Joel Eriksson, les indices littéraire sont très mainstream pour ce qu’il a eut comme référence littéraire, W.Balke, A.Crowley et W.Gibson (il manquait plus que « Ozymandias » de P.B.Shelley) ça fait un peu gros comme référence, ça dénote par rapport au savoir informatique employé par les participants. A croire que le but était de camoufler la chose derrière un mouvement et une idéologie bouche trou, en tout cas pour le test qu’aura fait Mr Eriksson. Ce dernier a d’ailleurs expliqué que cela s’égarait dans des domaines qui lui étaient étrangers mais accessibles pour un esprit capable de recherche.
    Sans trop s’étendre, je doute personnellement d’une démarche de hackers dissidents ou autres organisations « occulte », mais tout est possible, il serait réducteur d’affirmer catégoriquement ce point de vue. Si ça porte à réflexion, c’est déjà ça, et si ça m’ouvre d’autre point de vue et axe de réflexion, c’est déjà ça aussi.

  2. Il n’y a pas eu d’énigme en 2016 étant donné que celle de 2014 n’a jamais pu être résolue. Cicada 3301 à publié en 2016 un message disant :
    <>
    Ca va faire 8 ans que personne n’a trouvé la réponse à l’énigme de 2014. Si l’énigme peut vraiment être résolue, ça fait peur de se dire que personne n’a réussi à le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *