Canada : l’association Haut Potentiel Québec fait bouger le gouvernement provincial

Brèves Scolarité

Au Canada, l’association Haut Potentiel Québec milite pour une meilleure intégration des enfants surdoués dans le système scolaire. Avec des résultats puisque le gouvernement provincial annonce des mesures en ce sens.

Haut Potentiel Québec
Capture d’écran de la page d’accueil du site Internet de l’association Haut Potentiel Québec

Au Québec, une association milite auprès du gouvernement provincial pour la mise en place d’une politique spécifique pour la douance chez les jeunes. L’action de Haut Potentiel Québec est relayée par un article rédigé par Nicole Germain et Audrey Paris et publié sur le site Internet de Radio Canada.

Cette structure regroupe des familles et des professionnels spécialisés qui interviennent auprès d’enfants précoces. Ils considèrent qu’il est indispensable de reconnaître qu’ils ont des besoins particuliers. Et que le système éducatif doit les prendre en compte.

Haut Potentiel Québec aide les enfants surdoués et les écoles

D’après Sylvie Régnier, vice-présidente et cofondatrice de l’association Haut Potentiel Québec, une telle politique aiderait également les établissements scolaires. Ils disposeraient d’outils et de solutions d’accompagnement pour mieux prendre en charge leurs élèves surdoués.

Le gouvernement provincial du Québec semble avoir reçu le message. Mardi 4 juin 2019, son ministre de l’Éducation a, en effet, annoncé l’ouverture de 150 classes spécialisées dans les écoles québécoises. Il a, par ailleurs, indiqué que, parmi elles, certaines seraient consacrées aux enfants à haut potentiel intellectuel (HPI).

L’article de Radio Canada cite ensuite des exemples de familles avec des enfants surdoués au Québec. Les parents déplorent le manque de prise en compte des besoins spécifiques de leurs jeunes zèbres au sein du système scolaire provincial. Selon Sandra Guimont, neuropsychologue citée dans l’article, ils ont le choix entre une scolarité à domicile ou des écoles qui appliquent certains programmes dédiés aux élèves surdoués. Mais elles sont rares et souvent onéreuses.

Un réseau d’établissements édite un guide sur la douance

C’est le cas notamment du collège privé François-de-Laval, à Québec. Il va ouvrir une section spécifique pour les jeunes HPI. Une initiative qui devrait permettre aux jeunes qui en profiteront de mener des projets à long-terme qu’ils auront eux-mêmes choisis. Ils pourront s’extraire de leur classe pour s’y consacrer quand ils auront avancé plus vite que leurs camarades.

Cet établissement québécois fait partie de la Fédération des établissements d’enseignement privé. Celle-ci vient de produire la version préliminaire d’un guide consacré à la douance. Les 200 établissements du réseau l’ont reçue. Selon l’article, le guide sera ensuite disponible au grand public dans une version définitive à partir de l’automne 2019.

Lire notre dossier sur la scolarité des enfants surdoués

1 thought on “Canada : l’association Haut Potentiel Québec fait bouger le gouvernement provincial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *