Annecy

Annecy : deux écoles « pas comme les autres » pour les élèves HPI

Brèves Scolarité

Depuis quelques années, la ville d’Annecy, en Haute-Savoie (74), compte deux établissements scolaires pour les élèves « atypiques », dont certains à haut potentiel intellectuel (HPI).

Annecy
Capture d’écran de la page d’accueil de l’école bilingue de Haute-Savoie (DR)

Dans un article publié sur son site Internet vendredi 11 septembre 2020, le Dauphiné Libéré propose un focus sur deux écoles « pas comme les autres », à Annecy. Elle accueille notamment des élèves à haut potentiel intellectuel (HPI).

La première est baptisée Mon école extra Ordinaire (MeeO). Elle existe depuis septembre 2016 et effectue donc actuellement sa cinquième rentrée. Cet établissement regroupait initialement 21 enfants de 6 à 11 ans. Mais, depuis 2016, ils ont grandi et les effectifs se sont étoffés. Si bien que, désormais, MeeO compte 50 élèves jusqu’au niveau collège : 28 en élémentaire et 22 en secondaire.

MeeO est une école privée et hors contrat. C’est la mère de quatre enfants dits « différents » qui l’a créée. L’école s’adresse ainsi à des jeunes atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Mais aussi à des élèves qui souffrent de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Plus récemment, Annecy a vu l’ouverture du collège bilingue de Haute-Savoie. Il vit en ce moment sa troisième rentrée consécutive. Et compte 54 élèves dans trois classes. Parmi eux, 20 sont en sixième. C’est Christian Jarlov qui dirige cet établissement qui s’est installé dans les locaux de l’ancienne école des Pommaries, à Annecy.

Le collège bilingue de Haute-Savoie bénéficie du label Cambridge School. Il se trouve dès lors en mesure de proposer un enseignement dont la moitié des heures sont dispensées en anglais par les professeurs. Ainsi, l’école compte 20 % d’élèves non français. Ses cours prennent la suite de ceux assurés au sein de la maternelle de l’Ecole bilingue de Haute-Savoie. Celle-ci a vocation de se développer dans l’avenir avec le projet de la transformer en un véritable campus qui regrouperait tous les niveaux scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *